Domaine du Deffends – Vins Coteaux Varois

Le Vin en Provence

Le vin en Provence..

Article posté le

La Provence, c’est un pays de vacances, où « il fait toujours soleil » et où les gens, à l’accent chantant, prennent le temps de vivre…

Pour les vignerons, c’est aussi un pays de soleil, qui brille trois mille heures par an. Les pluies y sont rares mais violentes, les vents fougueux et le relief tourmenté. Les phocéens, débarqués à Marseille vers 600 avant JC ne sont pas étonnés d’y voir de la vigne, comme chez eux, et ont participé à sa diffusion. Plus tard les Romains, puis les moines, les nobles (comme le moine René d’Anjou Comte de Provence) et jusqu’aux caves coopératives les ont imités. Depuis l’antiquité le développement viticole dans le Var s’est déroulé en quatre phases.

1-Installation de la vigne

Article posté le

Le vigneron varois existait bien avant l’arrivée des grecs : Il avait dépassé le stade de la cueillette et cultivait la vigne pour son fruit et pour son vin. La vigne était essentiellement une culture vivrière. Puis, avec le développement de la production économique, les échanges commerciaux se sont développés par la mer mais très peu vers l’intérieur. Le Vignoble s’installe alors dans toute la vallée du Rhône et en Bourgogne.

Lire la suite

2-Les débuts de la mécanisation

Article posté le

Avec la découverte de la machine à vapeur et le percement des canaux, les échanges se multiplient. La viticulture devient un secteur de l’économie nationale. La culture mixte est abandonnée, la densité des plantations augmente (4000pieds/hectare). La vigne est la principale monoculture en Provence.

Lire la suite

3-La surproduction

Article posté le

1909

Lire la suite

4-Les AOC

Article posté le

Pendant les décennies de forte croissance, le goût des consommateurs s’est affiné, la consommation a baissé. La distillation est devenue obligatoire, et certains vins sont mis en stock à long terme.

Les premières appellations se créent : Bandol en 1950 sous l’influence de M.Peyraud du Domaine Tempier, Côtes de Provence en 1952 sous l’influence du Comte de Rohan de Chabot du Baron Rasque de Laval du Domaine de Sainte Roseline.

Lire la suite